de fr it

FrédéricGodet

Héliogravure Dujardin Paris, d'après une photographie de Fred Boissonnas, Genève, vers 1875 (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).
Héliogravure Dujardin Paris, d'après une photographie de Fred Boissonnas, Genève, vers 1875 (Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel).

25.10.1812 à Neuchâtel, 29.10.1900 à Neuchâtel, prot., de Cortaillod, Neuchâtel et Boudry. Fils de Paul-Henri (->). 1) Caroline Vautravers, 2) Caroline Allioth. Etudes de théologie à Neuchâtel, Berlin et Bonn. Consacré pasteur en 1836. Pasteur auxiliaire à Valangin (1836). Appelé à Berlin (1838) comme chapelain du roi de Prusse Guillaume Ier et précepteur de son fils, le futur Frédéric III. Pasteur auxiliaire du Val-de-Ruz (1844-1850). Rallié à la République, G. prit une part prépondérante aux changements de l'Eglise neuchâteloise autour de 1848. Professeur d'exégèse à l'académie (1850-1873) et pasteur à Neuchâtel (1851-1866). Cofondateur de l'Eglise indépendante neuchâteloise (1873) et professeur de sa faculté de théologie (1873-1887). Il fut un ardent défenseur du christianisme évangélique contre les partisans du christianisme libéral, dont Ferdinand Buisson. Son œuvre d'exégète du Nouveau Testament, en particulier des Epîtres de Paul et de l'Evangile de Jean, lui valurent une réputation européenne. Docteur honoris causa des universités de Bâle et d'Edimbourg.

Sources et bibliographie

  • Arch. de la Bibl. des pasteurs, Neuchâtel
  • G. Hammann, «Frédéric Godet (1812-1900)», in Portraits théologiques, éd. B. Bürki, S. Leimgruber, 1998, 64-80 (avec bibliogr.)
  • Biogr.NE, 3, 143-148
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF