de fr it

Franz JehanLeenhardt

1.7.1902 à Saint-Pargoire (Languedoc), 5.11.1990 à Genève, prot., Français. Fils de Camille, pasteur, et de Suzanne née de France. 1) Denise Arnal (✝︎1937), 2) Antoinette Chenevière, fille de Charles-Théodore, pasteur, et veuve de Jean-Sidney Albaret, ingénieur chimiste. Bachelier ès lettres (1919). Etudes (interrompues pour raison de santé) de théologie protestante à Montpellier (1919-1921) et Paris (1921), licence (1929), puis doctorat (1931) à Montpellier. Consacré en 1929. Pasteur en France (1929-1931). Appelé à Genève à la chaire de Nouveau Testament de la faculté de théologie en remplacement de Jules Breitenstein, L. sera d'abord chargé de cours (janvier-mai 1932), puis professeur ordinaire (1932-1967; doyen de 1956 à 1962). Cofondateur des Cahiers bibliques de foi et vie. Célèbre pour son commentaire de l'Epître de Saint Paul aux Romains (1957), L. a surtout stimulé la théologie réformée par sa réflexion sur l'éthique chrétienne, les sacrements et l'œcuménisme.

Sources et bibliographie

  • P.-Y. Brandt, «Franz Jehan Leenhardt (1902-1990)», in Portraits théol., éd. B. Bürki, S. Leimgruber, 1998, 231-245 (avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.7.1902 ✝︎ 5.11.1990
Indexation thématique
Religion (protestantisme)