de fr it

Ferdinand-OlivierPetitpierre

23.8.1722 à Couvet, 14.2.1790 à Neuchâtel, prot., de Couvet. Fils d'Henri-David, justicier, et de Susanne-Marie née P. Frère de Louis-Frédéric (->).1772 Susannah Mary Egly. Cours de théologie à Neuchâtel dès 1740 auprès de Jean-Frédéric Ostervald. Consacré en 1746, suffragant à Cornaux (1747-1749), diacre à Valangin (1749-1755), pasteur aux Ponts-de-Martel (1755). Dénoncé pour avoir prêché la "non-éternité des peines de l'enfer", P. fit amende honorable et se vit confier la cure de La Chaux-de-Fonds (1759), mais fut destitué pour récidive avec ses nouvelles ouailles (1760). La controverse ayant également agité le monde politique neuchâtelois, P. dut émigrer en Angleterre (1762), où il séjourna une quinzaine d'années. Revenu à Neuchâtel, il se consacra à un projet de réorganisation des études (non réalisé).

Sources et bibliographie

  • C. Berthoud, Les quatre Petitpierre, 1875, 47-266
  • Hist. NE, 2, 99-100
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 23.8.1722 ❒︎ 14.2.1790
Indexation thématique
Religion (protestantisme)