de fr it

GrimmensteinSG

Château fort médiéval en ruine, sur une côte molassique (comm. Sankt Margrethen SG). La forteresse comprenait un donjon (avec porte de plain-pied dans la façade ouest, entrée haute et fenêtre romane de l'autre côté), que précédait un fossé à l'ouest. A l'est, un mur d'enceinte partant des coins de la tour délimitait une cour équipée d'une grande citerne et un long bâtiment rectangulaire. Le dispositif d'entrée, avec porte reconstruite en plein cintre, regardait vers l'est. Le château fut édifié avant le milieu du XIIIe s., à la demande de l'abbé de Saint-Gall Berchtold von Falkenstein, par l'un de ses ministériaux, Konrad von Falkenstein (lequel prendra ensuite le nom de G.), à qui il fut remis en fief en 1251, à la suite de sa participation à la guerre privée entre Constance et l'abbaye de Saint-Gall. A l'extinction de cette famille (1315), il passa aux barons d'Enne. En partie détruit en 1405, lors des guerres d'Appenzell, il fut réparé en 1412. Il fut rasé en 1416 par les gens de Constance en raison des brigandages commis par Georg von Enne. Les ruines ont été partiellement fouillées et consolidées en 1936.

Sources et bibliographie

  • G. Felder, Die Burgen der Kt. Sankt Gallen und Appenzell, 1, 1907, 25; 2, 1942, 14-17
Liens
Notices d'autorité
GND