de fr it

Forstegg

Importante forteresse médiévale sur un cône d'éboulis postglaciaire, commune de Sennwald (SG), dans le Rheintal.

Probablement construit par Heinrich von Sax vers 1200, Forstegg comprenait à l'origine un donjon hexagonal haut de quatre étages au moins et doté d'une entrée surélevée, sur un bloc rocheux. La seigneurie de Forstegg s'agrandit par l'acquisition du village et de la juridiction de Sennwald (1396). Grâce à la politique d'alliance avisée d'Ulrich Stephan von Sax, Forstegg fut épargné lors des guerres d'Appenzell (1401-1429). Ulrich von Sax-Hohensax parvint à étendre la seigneurie au lendemain de la guerre de Souabe. Faute d'argent, le château et la seigneurie furent vendus en 1615 à Zurich. La forteresse, agrandie et renforcée en 1622-1626 d'après les plans de Johann Ardüser, flanquée d'un arsenal en 1625, devint le siège du bailliage zurichois de Sax-Forstegg. En 1803-1804, Forstegg passa au canton de Saint-Gall. En 1870, les remblais et les fossés furent comblés et, en 1894, l'édifice principal fut détruit au cours d'un incendie. Le château fort et l'arsenal furent rénovés en 1941.

Sources et bibliographie

  • H. Schneider, W. Meyer, Châteaux forts de Suisse, 6, 1983, 25-26
Liens
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Anna Steinhauser-Zimmermann, Regula: "Forstegg", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.11.2019, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011366/2019-11-13/, consulté le 24.01.2021.