de fr it

HermannAellen

24.5.1887 à Oberbalm, 26.9.1939 à Minusio, prot., de Saanen. Fils de Robert et d'Elisabeth Krebs. 1908 Irma Elisabeth Loni, fille de Louis Lucien. Technicum à Bienne, études d'histoire et de littérature à Berne. Rédacteur à l'Oberländer Tagblatt de Thoune (1908-1911), au Brugger Tagblatt (1911-1912), à la Tessiner Zeitung de Locarno (1913), au Berner Tagblatt, où il succédait à Rudolf von Tavel (1915-1919), fondateur et rédacteur de la Südschweiz (1921-1923 et 1935-1939), rédacteur en outre des pages culturelles de la Neue Berner Zeitung depuis 1929. Admirateur du romancier Heinrich Federer, auquel il consacra une biographie (1916), A. montre dans son œuvre une prédilection pour les thèmes nationaux, empruntés à l'histoire (D'Chappeler Buebe, 1922; Baschi Rusch, 1934) ou à l'actualité (Grenzwachtzeit, en collaboration avec Ulrich Amstutz, 1915; Hauptmann Heizmann, 1925). Son romantisme se traduit en critique du progrès (Heimatsucher, 1935; Aufbruch im Schlatt, 1936) et nostalgie du Sud (Rote und weisse Kamelien, 1926). Dans la presse tessinoise, A. plaida pour une réconciliation nationale, dans l'esprit de la Défense spirituelle. Cofondateur de la Société suisse des écrivains (1912). Editeur du Schweizer Schriftstellerlexikon (1918) et du Dictionnaire suisse des contemporains (1920-1923).

Sources et bibliographie

  • F. Schongauer, Hermann Aellen, 1930
  • G. Gamper, Hermann Aellen, 1937
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex. (avec liste des œuvres), 1, 34-35
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.5.1887 ✝︎ 26.9.1939