de fr it

Cäsar vonArx

Cäsar von Arx à sa table de travail, peu avant sa mort © KEYSTONE/Photopress.
Cäsar von Arx à sa table de travail, peu avant sa mort © KEYSTONE/Photopress.

23.5.1895 à Bâle, 14.7.1949 à Niedererlinsbach, catholique, de Stüsslingen. Fils d'Alphons von Arx, typographe, et d'Elisabeth Emma née von Däniken. Gertrud Haefelin, d'Engelberg. Ayant commencé des études de littérature allemande, d'histoire et de philosophie à l'Université de Bâle, Cäsar von Arx s'en détourna pour se consacrer au théâtre et travailla de 1920 à 1923 comme metteur en scène et auteur dramatique à Leipzig. En 1922, il inaugura à Soleure une série de Festspiele marquants, que viendra couronner en 1941 le Bundesfeierspiel de Schwytz, spectacle dont il n'empêchera que partiellement, au terme d'un bras de fer acharné avec le conseiller fédéral Philipp Etter, la récupération par la défense spirituelle du pays. Après avoir occupé deux ans le poste de metteur en scène en chef du Schauspielhaus de Zurich, il parvint enfin, en 1925, à vivre de son travail d'écrivain. Avec Der Verrat von Novara («La trahison de Novare», 1934), il remporta un succès international, notamment en Allemagne. Dreikampf (1938), pièce engagée sur les dangers du totalitarisme, suscita dans toute la Suisse des controverses artistiques et politiques. Antifasciste convaincu, Cäsar von Arx démissionna en 1936 de l'Association des auteurs dramatiques et compositeurs de musique de scène allemands. Il aida plusieurs personnes, tel le dramaturge Georg Kaiser, avec lequel il était en étroit contact, à trouver asile en Suisse (1938) et dépensa dans l'action politique beaucoup d'énergie, souvent au détriment de son œuvre. Il se suicida en 1949 après la mort de sa femme. Afin d'assurer la postérité de son travail, sa fille, Maja von Arx, créa la Fondation Cäsar von Arx en 1998.

Sources et bibliographie

  • R. Röthlisberger, éd., Werke, 2 vol., 1986-1987
  • Fonds, Aargauer Kantonsbibliothek, Aarau et Zentralbibliothek Solothurn, Soleure
  • Cäsar von Arx, Briefe an den Vater, éd. A. Arnold, 1982 (avec biographie de R. Röthlisberger)
  • R. Röthlisberger, Die Festspiele des Schweizer Dramatikers Cäsar von Arx (1895-1945), 1984
  • A. Arnold, R. Röthlisberger, éd., Cäsar von Arx – Philipp Etter, Briefwechsel und Dokumente 1940-1941, 1985
  • U.V. Kamber, Der Existenzkampf des Schweizer Dramatikers Cäsar von Arx im Spiegel der Überlieferung des Reichsministeriums für Volksaufklärung und Propaganda, 1934 bis 1941, 2001
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.5.1895 ✝︎ 14.7.1949

Suggestion de citation

Kamber, Urs: "Arx, Cäsar von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.08.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011478/2020-08-13/, consulté le 26.01.2021.