de fr it

WalterBiolley

28.2.1866 à Neuchâtel, 25.6.1905 à Corcelles-Cormondrèche, prot., de Lugnorre (aujourd'hui commune de Mont-Vully) et Neuchâtel. Fils d'Auguste-Samuel, instituteur, et d'Adèle Matthey-Pierret. Frère de Paul (->). Marianne-Louise Brandt-dit-Gruerin, née Blum. B. étudie le droit à Neuchâtel, mais échoue à la licence. Conseiller juridique. Député socialiste au Grand Conseil neuchâtelois (1892-1901), conseiller général de La Chaux-de-Fonds (1897-1903); échec aux élections du Conseil national en 1899. Leader de la gauche neuchâteloise, président du Grutli romand de La Chaux-de-Fonds, rédacteur en chef de La Sentinelle (1890-1891, 1894-1901). B. revendique l'impôt progressif et lutte avec succès pour l'introduction de l'assurance maladie obligatoire dans le canton. Après 1900 il évolue vers un socialisme chrétien. Exclu du parti (1902-1904). Antimilitariste. Lutte contre l'alcoolisme. Auteur de romans humanitaires et moralistes.

Sources et bibliographie

  • J. Ramseyer, «De la lutte socialiste au roman social: Walter Biolley (1866-1905)», in MN, 1989, 73-97
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF