de fr it

Glattburg

Abbaye de bénédictines (Sankt Gallenberg) à l'embouchure de la Glatt dans la Thur, comm. d'Oberbüren SG. 788 clataburuhc, 1167 Glateburc. Vers 1000 av. J.-C., occupation celtique (civilisation des Champs d'Urnes); monnaies romaines de 270 apr. J.-C. Fief saint-gallois, G. fut jusqu'en 1492 siège des Schenk de G. et des Schenk de Landegg, puis passa aux Schenk von Kastel et aux Reding de Biberegg (1621). L'abbaye de Saint-Gall racheta G. en 1649 et fit restaurer le château. La première communauté suisse de l'Adoration perpétuelle, fondée en 1754 par le prêtre Joseph Helg et qui avait adopté la règle bénédictine en 1761, quitta en 1781 Libingen (comm. Mosnang) pour s'installer à G., transformé en couvent, pourvu d'une église et d'un hospice. En 1984, le couvent de femmes fut érigé en abbaye. L'intérieur de l'église, baroque tardif, est dû aux architectes Simon et Georg Schratt, au peintre Franz Anton Weiss et au sculpteur Johannes Wirthensohn. A 4 km au sud-est, sur la Glatt entre Niederwil et Flawil, ferme de G. (comm. Oberbüren) et vestiges du château fort des Giel von G., détruit en 1485.

Sources et bibliographie

  • A. Bodmer, A. Näf, «Die Glattburg an der Thur», in NblSG, 90, 1950, 1-26
  • P. Staerkle, Kurze Geschichte des Klosters Glattburg, 1954
  • HS, III/1, 1807-1812
  • J. Grünenfelder, Benediktinerinnenkloster St. Gallenberg Glattburg bei Oberbüren, 22002
Liens
Notices d'autorité
GND