de fr it

Hermetschwil

Le prieuré de bénédictines Saint-Martin vu du sud, photographie de 1910 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques).
Le prieuré de bénédictines Saint-Martin vu du sud, photographie de 1910 (Bibliothèque nationale suisse, Archives fédérales des monuments historiques). […]

Abbaye de bénédictines, dans la commune de Bremgarten (AG). Le couvent de bénédictins à Muri (AG) fut transformé en couvent double au cours de la réforme de Hirsau par l'adjonction d'une communauté de femmes (vers 1083). Celle-ci fut déplacée à H. à la fin du XIIe s. Muri la dota de biens fonciers (seigneuries de basse justice de H., Eggenwil, Rottenschschwil; domaines disséminés dans la vallée de la Reuss et dans le Bünztal), dont l'administration fut transférée aux nonnes autour de 1300 (le couvent a son sceau en 1309). Muri garda la direction ecclésiastique et séculière (droit de visitation, installation de la supérieure). Juridiquement, Muri et H. restèrent une seule abbaye avec un avoué commun et l'abbé de Muri représentait H. à l'extérieur. Les religieuses, issues de familles de ministériaux des Habsbourg d'Argovie, du Sisgau et de la Suisse orientale, puis au XV e s. de familles dirigeantes de la bourgeoisie urbaine d'Argovie, de Zurich et de Bâle, disposaient de leur fortune personnelle et de prébendes. La communauté (six à huit nonnes) n'était pas cloîtrée. Lors de la Réforme (1529-1531), des nonnes quittèrent le monastère. Le véritable tournant se fit après le concile de Trente: malgré des résistances - qui provoquèrent l'excommunication du couvent en 1587 -, les prébendes furent supprimées et la vie claustrale et communautaire introduite (statuts de 1603). Une période d'essor s'ensuivit avec une communauté plus nombreuse (dix-sept à vingt nonnes, au plus quatre converses) et une nouvelle zone d'influence (Argovie catholique, familles patriciennes de la Suisse centrale et primitive). Dès 1636, les supérieures portèrent le titre d'abbesse. Au cours des XVIe et XVIIe s., les bâtiments furent eux aussi agrandis, les dépendances de 1557 à 1581 et de 1691 à 1692, l'église et le couvent de 1604 à 1625. Le Grand Conseil argovien décréta la suppression du couvent en 1841, le rétablit en 1843, puis le supprima à nouveau en 1876. Les biens de l'abbaye furent mis aux enchères en 1877. Dans les anciennes dépendances fut créé un home pour enfants, aujourd'hui propriété de l'Etat. Les nonnes restèrent dans le bâtiment conventuel, racheté en 1878. Comme l'accueil de nouvelles novices leur était interdit, l'abbaye fut transférée à Habsthal (Wurtemberg) et H. administré comme prieuré. Après la suppression des articles d'exception dans la Constitution fédérale en 1973, H. retrouva son droit à l'existence. Depuis 1985, le couvent est à nouveau dirigé par une abbesse et, depuis 1986, H. et Habsthal sont deux abbayes indépendantes. Saint-Martin de H. comptait en 2003 quinze nonnes et son père immédiat est l'abbé de Muri-Gries.

Sources et bibliographie

  • A.-M. Dubler, Die Klosterherrschaft Hermetschwil von den Anfängen bis 1798, 1968
  • HS III/1, 1813-1847
Liens
Notices d'autorité
GND