de fr it

WernerGünther

13.9.1898 à Thörigen, 7.4.1988 à Neuchâtel, prot., de Thörigen. Fils de Gottfried, agriculteur, et d'Anna Schärer. Germaine Turriès, de Digne (Provence). Elève, puis maître d'application (1918-1921) à l'école normale de Muristalden à Berne. Etudes de langues et littératures romanes et allemandes à l'université de Berne, brevet de maître secondaire (1924) et de maître de gymnase (1926), doctorat (1927). Maître d'allemand au gymnase cantonal de Neuchâtel (1927-1945), professeur de langue et de littérature allemandes à l'université de la même ville (1945-1968). Auteur d'une centaine d'articles et d'une douzaine d'ouvrages, consacrés surtout à la littérature suisse des XIXe et XXe s. (Der ewige Gotthelf, 1934; C.F. Ramuz: Wesen-Werk-Kunst, 1948; Dichter der neueren Schweiz, 3 vol., 1963-1986). G. compta parmi les critiques littéraires suisses de l'après-guerre les plus respectés. Il fut un important intermédiaire entre les littératures et les cultures alémaniques et romandes.

Sources et bibliographie

  • R. Blaser, R. Zellweger, éd., Form und Sinn, 1968 (avec liste des œuvres)
  • Hist. de l'Université de Neuchâtel, 3, 2002, 378-379
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.9.1898 ✝︎ 7.4.1988