de fr it

Nonciature

A partir du XVIe s., la papauté dispose auprès des Etats européens de représentations appelées nonciatures (Diplomatie). Le nonce, qui a rang d'évêque, exerce une double fonction. En tant qu'agent diplomatique du Saint-Siège, il transmet à la curie romaine des informations sur le pays qui l'accueille et agit selon les instructions reçues de Rome. En tant qu'autorité ecclésiastique, il sert de médiateur entre les évêques, le clergé et la curie, il tient celle-ci au courant des événements touchant l'Eglise catholique dans le pays hôte et il vérifie que les candidats à un siège épiscopal aient les qualités requises.

Les nonces envoyés dans la Confédération au début du XVIe s. eurent des missions politiques (conclusion de capitulations militaires, recrutement de mercenaires). Après le concile de Trente, ils durent soutenir la Contre-Réforme et la Réforme catholique et exercèrent souvent des tâches quasi épiscopales. En 1586, à la demande des V cantons (Uri, Schwytz, Unterwald, Lucerne et Zoug), une nonciature permanente fut établie à Lucerne, chef-lieu des catholiques suisses; elle y resta jusqu'en 1873, sauf quelques interruptions (en raison de conflits avec Lucerne, le nonce résida à Altdorf (UR) de 1725 à 1730 et à Schwytz de 1835 à 1843). Chronologiquement, il s'agit de la deuxième représentation permanente en Suisse, après l'ambassade de France à Soleure. Il faut relever une particularité de cette relation: jusqu'en 1991, la Confédération n'avait pas de mission permanente auprès du Saint-Siège; elle y nomma alors un ambassadeur en mission spéciale (charge confiée à l'ambassadeur à Prague) et en 2004 un ambassadeur régulier. Le ressort de la nonciature de Lucerne comprenait les cantons catholiques et leurs pays sujets, les III Ligues (y compris la Valteline, Bormio et Chiavenna), le Valais, ainsi que toute l'étendue des diocèses de Bâle, Coire, Constance, Lausanne et Sion (même les parties situées en Alsace, en Allemagne du Sud, au Vorarlberg ou au Tyrol). Le nonce se fit accréditer aussi auprès des cantons confessionnellement mixtes dès 1803 et protestants dès 1816. A cette date, il perdit ses compétences (déjà en déclin depuis la paix de Westphalie) sur les territoires non suisses.

En 1798, les Français et le gouvernement de la République helvétique bannirent le nonce, qui fit son retour en 1803. La réorganisation diocésaine fut l'une des grandes affaires qu'il eut à traiter après 1815. Dès 1830, les tensions entre l'Eglise et certains cantons régénérés (suppressions de couvents) envenimèrent les relations. Après la fondation de l'Etat fédéral (1848), le Saint-Siège ne maintint qu'un chargé d'affaires; isolé du reste du corps diplomatique, il fut invité par les représentants français et autrichiens à s'installer à Berne, mais refusa en 1864, parce que cela aurait signifié, à son avis, une reconnaissance de la Constitution fédérale. La condamnation du Kulturkampf en Suisse par le pape Pie IX conduisit le 12 décembre 1873 à la rupture de relations déjà mauvaises et à la suppression de la nonciature de Lucerne. L'agent du Saint-Siège quitta la Suisse le 12 février 1874.

A l'initiative du conseiller fédéral Giuseppe Motta, le gouvernement approuva en juin 1920 la reprise des relations, malgré l'opposition de milieux protestants. Le 8 novembre 1920, Luigi Maglione, chargé d'affaires officieux, devint nonce à Berne. Comme prévu par le congrès de Vienne en 1815, le nonce accepta en 1923 le titre de doyen du corps diplomatique après que l'ambassadeur de France y eut renoncé. Mais ce privilège ne lui fut reconnu officiellement par le Conseil fédéral qu'en 1953. Après avoir soulevé une controverse en 1924 par ses visites auprès de gouvernements cantonaux, le nonce limita son activité aux cantons catholiques, mais il s'y heurta aussi à des critiques après 1970, notamment à cause de nominations épiscopales contestées à Coire.

Nonces en Suisse depuis 1500

PériodeNonce
  
Nonces non permanents, envoyés avec mission spéciale
1500-1504Raymond Péraud
1508-1509Alessandro de Gabbioneta
1509Achille de Grassi
1512-1515Mathieu Schiner
1512Giovanni Staffilio
1513Girolamo Delfino
1513-1514Gregorio de Gherio
1515Latino Giovenale de Manetti
1515-1517Giovanni Giacomo Gambaro
1513-1517, 1521-1525, 1531-1533Ennio Filonardi
1517-1521Antonio Pucci
1537Peter van der Vorst
1541-1552Girolamo Franco
1541-1552Albert Rosina
1546Lucius Iter
1552-1553Thomas Planta
1553Paolo Odescalchi
1554-1560Ottaviano della Rovere
1560-1564, 1565, 1573-1574Giovanni Antonio Volpe
1566Jost Segesser von Brunegg
1560-1584Charles Borromée
1575-1576Bartolomeo Portia
1579-1581Giovanni Francesco Bonomi
1578-1583Feliciano Ninguarda
  
Nonciature apostolique de Lucerne
1586-1587Giovanni Battista Santonio
1587-1591Ottavio Paravicini
1591-1595Lewis Owen
1595-1606Giovanni della Torre
1606-1608Fabrizio Verallo
1608-1613Ladislao d'Aquino
1613-1621Ludovico di Sarego
1621-1628Alessandro Scappi
1628-1630Ciriaco Rocci
1630-1639Ranuccio Scotti
1639-1643Girolamo Farnese
1643-1646Lorenzo Gavotti
1646-1647Alfonso Sacrati
1647-1652Francesco Boccapaduli
1652-1654Carlo Carafa della Spina
1654-1665Federico Borromeo
1665-1668Federico Baldeschi
1668-1670Rodolfo Acquaviva d'Aragona
1670-1679Odoardo Cibo
1685-1687Giacomo Cantelmo
1689-1692Bartolomeo Menatti
1692-1695Marcello d'Aste
1695-1697Michelangelo Conti
1698-1703Giulio Piazza
1703-1709Vincenzo Bichi
1710-1716Giacomo Caracciolo
1716-1720Giuseppe Firrao
1721-1730Domenico Passionei
1731-1739Giovanni Battista Barni
1739-1744Carlo Francesco Durini
1744-1754Filippo Acciaiuoli
1754Girolamo Spinola
1755-1759Giovanni Ottavio Bufalini
1760-1764Niccolò Oddi
1764-1773Luigi Valenti Gonzaga
1775-1785Giovanni Battista Caprara
1785-1794Giuseppe Vinci
1794-1798Pietro Gravina
1803-1816Fabrizio Sceberras Testaferrata
1816-1817Carlo Zen
1818-1819Vincenzo Macchi
1820-1826Ignazio Nasalli
1827-1829Pietro Ostini
1830-1839Filippo de Angelis
1839-1841Tommaso Pasquale Gizzi
1841-1845Girolamo d'Andrea
1845-1848Alessandro Macioti
1848-1864Giuseppe Maria Bovierib
1864-1868Angelo Bianchib
1868-1873Giovanni Battista Agnozzib
  
Nonciature apostolique à Berne
1920-1926Luigi Maglione
1926-1935Pietro De Maria
1935-1953Filippo Bernardini
1953-1959Gustavo Testa
1960-1967Alfredo Pacini
1967-1984Ambrogio Marchioni
1985-1993Edoardo Rovida
1993-1997Karl-Josef Rauber
1997-1998Oriano Quilici
1999-2004Piergiacomo De Nicolò
2004-2011Francesco Canalini
2011-2015Diego Causero
2015-Thomas Gullickson

a Secrétaire du légat pontifical Girolamo Franco et agent du pape

b Chargé d'affaires

Nonces en Suisse depuis 1500 -  Helvetia Sacra; Fink, Urban: Die Luzerner Nuntiatur 1586-1873, 1997

Sources et bibliographie

  • HS, I/1
  • R. Schaller, Die Normalisierung der völkerrechtlichen Beziehungen zwischen der Schweiz und dem Heiligen Stuhl, 1974
  • C. Altermatt, «Die Beziehungen der Schweiz zum Vatikan nach der Wiedererrichtung der Nunziatur im Jahre 1920», in Schweizer Katholizismus zwischen den Weltkriegen 1920-1940, 1994, 331-342
  • V. Conzemius, «Die Nunziatur im neuen Bundesstaat», in RHES, 88, 1994, 49-74
  • U. Fink, Die Luzerner Nunziatur 1586-1873, 1997
  • G. Bedouelle, F. Walter, éd., Hist. religieuse de la Suisse, 2000, 195-217, 363-385, 395-402