de fr it

Jakob PeterGameter

1.11.1789 à Berthoud, 15.11.1829 à Berthoud, prot., de Berthoud. Fils de Johann Jakob, potier. 1810 Maria Elisabeth Heggi, fille de Friedrich, boucher. Juriste, G. fut l'auteur d'une pièce patriotique (Die Helden von Laupen, 1822), d'un petit recueil de poèmes (Alpenblüthen, 1823) et d'un chant d'allégresse pour le troisième centenaire de la Réforme (Des heiligen Geistes Triumph, 1828). L'année de sa mort parut l'essai historique Tausend und ein Grund dafür und dawider: Napoleon lebe noch. Les écrits de G. témoignent d'une formation approfondie et d'une bonne connaissance de la littérature allemande de son époque et plus particulièrement de l'œuvre de Schiller.

Sources et bibliographie

  • Heimatbuch des Amtes Burgdorf, 1, 1930, 408-409
  • H. Sommer, Volk und Dichtung der Region Burgdorf, 1973, 306-308
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 6, 48-49
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 1.11.1789 ✝︎ 15.11.1829
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Marti-Weissenbach, Karin: "Gameter, Jakob Peter", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.05.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011811/2005-05-12/, consulté le 06.12.2020.