de fr it

SimonGfeller

8.4.1868 à Trachselwald, 8.1.1943 à Lützelflüh, prot., de Lützelflüh. Fils de Christian, forestier. 1893 Meta Gehrig, institutrice, fille de Gottlieb, agriculteur. Ecole normale de Münchenbuchsee (1884-1887). Instituteur à Grünenmatt (comm. Lützelflüh, 1887-1896) et à Egg (comm. Lützelflüh, 1896-1929). Sur la demande de son ami Otto von Greyerz, G. assista de 1901 à 1905 Emanuel Friedli dans la réalisation du premier volume de sa série Bärndütsch (Lützelflüh). Ce travail l'incita à écrire lui-même. G. bâtit sa renommée avec Heimisbach: Bilder u Bigäbeheiten us em Pureläbe (1911), écrits en dialecte bernois. Les Geschichten aus dem Emmenthal (1914), Das Rötelein (1915) et Christine Brand (1915) furent écrits en allemand. Suivirent, entre 1917 et 1925, des drames écrits principalement pour le théâtre bernois du Heimatschutz, parfois des adaptations de textes de Jeremias Gotthelf. Il faut encore citer Ämmegrund (1927), récit de critique sociale en dialecte, Der Abgott (1933), nouvelle traitant de l'alcoolisme, ainsi que des ouvrages comportant des éléments autobiographiques, comme Drätti, Müetti u der Chlyn (1931) et Seminarzyt (1937). Ses œuvres complètes en dix volumes furent publiées entre 1952 et 1957, sa correspondance avec Otto von Greyerz en 1957. Appartenant certes à la tradition de Gotthelf, G. se forgea un style de poète mystique. Docteur honoris causa de l'université de Berne (1934), prix Gottfried Keller de la Fondation Martin Bodmer (1939). En 1968, Dürrgraben (comm. Trachselwald) prit officiellement le nom de Heimisbach en son honneur.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Fondation Gfeller, Heimisbach
  • V. Binggeli, Simon Gfeller: der Emmentaler Mundartdichter, 21982
  • Ch. Joss, "Es geit niene gspässiger weder uf der Wält": der Mensch im Werk von Simon Gfeller, 1987
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 8.4.1868 ✝︎ 8.1.1943
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Marti-Weissenbach, Karin: "Gfeller, Simon", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.11.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011826/2005-11-11/, consulté le 27.11.2020.