de fr it

AbrahamGlettyse

30.6.1853 (Wilhelm Christ) à Bâle, 23.2.1926 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Balthasar Christ, négociant. 1881 Helene Iselin, fille d'Alfred, industriel. Malgré son goût pour la peinture, G. suivit une formation commerciale. Séjour à Paris (1873-1878). Participation active à la vie culturelle de Bâle. Dans sa vieillesse, il écrivit des comédies et vaudevilles en dialecte bâlois publiés sous le pseudonyme de G.: 's Teschtament oder D'r Doppelgänger (1923), Die neiji Schtubemagd (1923), Dr Prinz (1933), Bim Gwafför (1933), Dr Vereinsspaziergang (1933). Sous son vrai nom de Christ-Iselin, il fit paraître Die Werke Hans Sandreuter's (1902), Erinnerungen an Hans Sandreuter (1920), Jugenderinnerungen (1925) et Briefe an die Eltern (1964). G., qui était aussi violoncelliste, étudia avec une rigueur quasi scientifique la laque des luthiers de Crémone et écrivit un traité sur le sujet (1920).

Sources et bibliographie

  • R. Christ, «Wilhelm Christ-Iselin», in Basler Jahrbuch, 1927, 79-86
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Wilhelm Christ (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 30.6.1853 ✝︎ 23.2.1926
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature