de fr it

FritzGribi

4.4.1895 à Berne, 31.5.1961 à Konolfingen, prot., de Büren an der Aare. Fils de Ferdinand, employé des télégraphes. 1923 Martha Zingg, fille d'Emil, chef de train. Maître à l'école primaire et à l'école des métiers de Konolfingen, formateur d'adultes. G. considérait le théâtre comme un moyen de formation et fonda en 1946 la Société suisse de théâtre populaire (Gesellschaft für das schweizerische Volkstheater, depuis 1979 Zentralverband Schweizer Volkstheater), qu'il présida jusqu'à sa mort. Il composa des chansons en dialecte pour les écoles (Meyerisli, 1924), des pièces en dialecte d'après des légendes (Blüemlisalp, 1929, 21951; Schratteflueh, 1938; Madrisa, 1948) et traduisit, en dialecte toujours, des œuvres dramatiques, comme Der schwarz Schütz d'August Ganther (1945) ou Herts Holz de Max Hansen (1947). G. développa en outre des instruments pédagogiques dans le domaine des sciences naturelles et de la géographie.

Sources et bibliographie

  • Der Bund, 5.6.1961
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 6, 784-785
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.4.1895 ✝︎ 31.5.1961
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature