de fr it

JohannesGrob

16.9.1643 à Oberglatt (auj. comm. Flawil), 1.4.1697 à Hérisau, prot., d'Enzenschwil (puis Grobenentschwil, auj. comm. Flawil) et Hérisau (1690). Fils de Johannes, amman et commissaire du pays. Katharina Ziegler, fille d'Adrian, médecin à Gais. Gymnase à Zurich (1658). Mousquetaire dans la garde de Jean-Georges II de Saxe à Dresde (1661-1664). Voyages à Hambourg, Londres, Amsterdam et Paris. En 1664, G. reprit le commerce paternel de toiles. Commissaire au Toggenbourg. En conflit avec le prince-abbé de Saint-Gall, il émigra vers 1675 à Hérisau. Chargé d'une mission diplomatique auprès de l'empereur Léopold Ier, il fut anobli en 1690. Membre du Grand Conseil de Hérisau jusqu'à sa mort (trésorier de la bourse des pauvres et maisonneur). Auteur de l'écrit politique Treugemeinter Eydgnösischer Aufwecker (1689) et de deux recueils d'épigrammes Dichterische Versuchgabe (1678) et Reinholds von Freyenthals Poetisches Spazierwäldlein (1700).

Sources et bibliographie

  • A. Lindquist, éd., Epigramme, 1929
  • E. Zschokke, Der Toggenburger Epigrammatiker Johannes Grob, 1890
  • A. Steiger, Johannes Grob, 1946
  • P. Michel, «Der Toggenburger Dichter Johannes Grob (1643-1697)», in Obrigkeit und Opposition, 1999, 97-115
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 16.9.1643 ✝︎ 1.4.1697