de fr it

Jost BernhardHäfliger

11.6.1759 à Beromünster, 1.6.1837 à Hochdorf, cath., de Beromünster. Fils de Jost Bernhard, camérier du chapitre. Etudes à Soleure, Lucerne, Strasbourg et Constance (doctorat en théologie et licence en droit), ordination en 1783. Desservant à Beromünster (1784-1793), curé de Hochdorf (1793-1837), doyen dès 1807. Sous la République helvétique, H. fut inspecteur des écoles du district de Hochdorf; il y favorisa les réformes. Pour soutenir le nouveau régime, il écrivit de nombreux poèmes en dialecte (à chanter sur des airs connus). En 1801, afin de se défendre contre les calomnies de ses adversaires politiques, il réunit ces textes dans l'un des premiers recueils de poésie dialectale de l'espace germanophone. Dans ses poèmes plus tardifs, à la gloire du labeur et des vertus bourgeoises, il adopta sous l'influence de Franz Josef Stalder une graphie reflétant mieux la langue orale. Membre de la Société helvétique (secrétaire de 1810 à 1819). Fondateur avec Hans Georg Nägeli de la Société helvétique de musique (1808).

Sources et bibliographie

  • Lieder im helvetischen Volkston, 1801
  • Schweizerische Volkslieder nach der Luzernerischen Mundart, 1813
  • H. Trümpy, Schweizerdeutsche Sprache und Literatur im 17. und 18. Jahrhundert, 1955
  • P. Niederhauser, Pfarrer Jost Bernhard Häfliger, 1759-1837, 1967
  • R. Charbon, "Oh Schweizerland, du schöne Braut!": politische Schweizer Literatur 1798-1848, 1998
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.6.1759 ✝︎ 1.6.1837
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature