de fr it

Fête des vignerons

Ernest Biéler, Les vendanges, l'une des seize estampes illustrant l'album officiel de la Fête des vignerons de 1905 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne).
Ernest Biéler, Les vendanges, l'une des seize estampes illustrant l'album officiel de la Fête des vignerons de 1905 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne). […]

La Fête des vignerons de Vevey est organisée par la Confrérie des vignerons de cette ville qui, à l'origine, était une association de propriétaires terriens contrôlant le travail effectué par les vignerons-tâcherons dans les vignes de ses membres, dans celles de la bourgeoisie et celles des autorités bernoises. Cette confrérie, probablement créée dès le Moyen Age sous le nom d'Abbaye de l'agriculture de Vevey, dite de Saint-Urbain, relate ses activités depuis 1647. La Fête des vignerons n'était alors qu'une modeste procession annuelle (bravade ou parade) à travers Vevey. Aux petites figurines de bois perchées sur des bâtons (marmousets), on adjoignit en 1730 un petit garçon personnifiant Bacchus et en 1747 un adolescent incarnant Cérès, la déesse des moissons. Organisée tous les trois ans dès 1741, puis tous les six ans à partir de 1783, la parade se mua en fête en 1797 quand, influencée par les activités de la Société économique de Berne, la confrérie décida d'encourager le travail viticole en couronnant les meilleurs vignerons-tâcherons au cours d'une cérémonie solennelle. Une estrade d'accès payant permit à un plus large public d'y assister. Le cortège fut structuré en quatre saisons et, dès 1819, tous les thèmes sont en place: la vie aux champs, sur les pâturages et dans les vignes, la glorification de la patrie, la mythologie gréco-romaine et chrétienne. Dès lors, une fois par génération (1833, 1851, 1865, 1889, 1905, 1927, 1955, 1977, 1999, 2019), la Fête des vignerons célèbre le travail des meilleurs ouvriers viticoles de la région sise entre Pully et Bex. C'est une célébration de la mémoire et de l'identité qui, depuis le milieu du XIXe siècle, est nourrie par les apports de musiciens et d'auteurs renommés. En 2016, la Fête des vignerons a été inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco.

Sources et bibliographie

  • S. Carruzzo-Frey, P. Ferrari-Dupont, Du labeur aux honneurs, 1998 (avec bibliographie)