de fr it

Johann PeterHebel

10.5.1760 à Bâle, 22.9.1826 à Schwetzingen (Palatinat), prot., Allemand. Fils de Johann Jakob, domestique et tisserand, et d'Ursula Örtlin. Célibataire. Après ses années d'école à Bâle, Hausen, Schopfheim (tous deux dans le grand-duché de Bade) et au Gymnasium Illustre de Karlsruhe, H. fit de 1778 à 1780 des études de théologie à Erlangen. Maître au Pädagogium de Lörrach et, de 1791 à 1824, au gymnase de Karlsruhe. Très versé dans les langues anciennes, H. fut aussi un connaisseur des sciences naturelles. En 1819, il devint l'un des dirigeants de l'Eglise d'Etat et député au Landtag (parlement) du Bade. Son recueil de poésies ancestrales, les Allemanische Gedichte (1803), écrites dans le dialecte du Wiesental badois devinrent le modèle de toute composition dialectale. Le choix du volume Schatzkästlein des Rheinischen Hausfreunds (1811) élève H., grâce à sa prose en haut-allemand proche du peuple, son humour exquis et son art du récit, au rang de maître de l'histoire brève. Sa poésie Erinnerung an Basel (Z Basel am mym Rhy) devint, grâce à sa mise en musique par Franz Abt, l'hymne de Bâle. Depuis 1899, un monument à la mémoire de H. se dresse sur la place de l'église Saint-Pierre de Bâle.

Sources et bibliographie

  • Gesammelte Werke, 1966
  • Sämtliche Schriften, 1990-
  • W. Ritzel, Johann Peter Hebel, 1991
  • C. Pietzcker, G. Schnitzler, éd., Johann Peter Hebel, 1996
  • J. Knopf et al., Johann Peter Hebel, 2001
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.5.1760 ✝︎ 22.9.1826
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature