de fr it

Heinrich von Stretelingen

D'une famille de barons attestée depuis le XIIe s. au bord du lac de Thoune. La tradition poétique du bas Moyen Age attribue à H. trois chants d'amour courtois dans le style de la plainte amoureuse conventionnelle (Codex Manesse). L'ensemble comporte onze strophes. La facture de l'œuvre parle en faveur d'une identification de l'auteur avec Heinrich II (mentionné entre 1250 et 1263) ou avec son fils Heinrich III (attesté entre 1258 et 1294).

Sources et bibliographie

  • K. Bartsch, éd., Die Schweizer Minnesänger, 1, 1990, 82-85 (éd. remaniée par M. Schiendorfer)
  • VL, 3, 880-882
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature