de fr it

Franz JakobHermann

23.4.1717 à Soleure, 19.12.1786 à Soleure, cath., de Soleure. Fils de Johann Jakob, menuisier à Buswiller (Alsace), et de Maria Ursula Kieffer, de Soleure. Collège des jésuites de Soleure, ordination en 1740. Chapelain, puis chantre dès 1761 à la collégiale de Saint-Ours, H. fonde en 1750 une société d'amateurs de théâtre, composée de patriciens et de bourgeois, qui joua en 1755 la pièce qu'il avait écrite sur Soleure (Das Gross-Müthig und Befreyte Solothurn). Fondateur et secrétaire de la Société économique de Soleure en 1761, membre de la Société helvétique dès 1762 et de son comité directeur dès 1767, il créa et dota la bibliothèque de la ville en 1763. Editeur de la très populaire histoire patriotique de Soleure (Vaterländische Geschichte der Stadt und Landschaft Solothurn), parue de 1778 à 1788 dans le Solothurner Kalender. Ses tentatives de diffuser les conceptions physiocratiques et de réaliser le premier recensement statistique du canton de Soleure échouèrent. Historien, homme de lettres, musicien et philosophe des Lumières modérées, H. fut réputé pour l'éclectisme de ses activités. Membre honoraire de la Société de physique de Zurich, de la Société d'histoire de Cassel et de l'Académie de Metz.

Sources et bibliographie

  • SolGesch., 3
  • S. Hulfeld, «Bürgerliches Theater in Solothurn 1753-1755», in Sondierungen zum Theater, éd. A. Kotte, 1995, 143-196
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Franz Jakob Hörmann
Dates biographiques ∗︎ 23.4.1717 ✝︎ 19.12.1786