de fr it

RolfHochhuth

1.4.1931 à Eschwege (Hesse), 13.5.2020 à Berlin, ressortissant allemand. Fils de Friedrich Ernst Walter Hochhuth, fabricant de chaussures. 1) Marianne Heinemann, 2) Dana (Danica) Pavic, d'origine yougoslave, 3) Ursula Euler. Après un apprentissage de libraire, Rolf Hochhuth fut lecteur dans une maison d'édition. En 1963, il s'installa comme auteur indépendant à Riehen, puis à Bâle et ensuite à Berlin. A partir des années 1960, il fut l'un des dramaturges les plus controversés des pays germanophones. Dans ses pièces, il tenta de mettre à découvert des conflits politiques et des dysfonctionnements sociaux à l'aide de matériel documentaire, tout particulièrement dans Le Vicaire (1963), qui traite de l'attitude du pape Pie XII durant la Deuxième Guerre mondiale. Outre des drames, des nouvelles et des récits, Hochhuth publia aussi de nombreux essais sur l'histoire, particulièrement sur l'histoire contemporaine. Il reçut plusieurs distinctions, notamment le prix artistique de la Ville de Bâle (1976) et le Geschwister-Scholl-Preis (1980).

Sources et bibliographie

  • Hochhuth, Rolf: Alle Dramen, 2 vol., 1991.
  • Taëni, Rainer: Rolf Hochhuth, 1977.
  • Hoffmeister, Rainhart: Rolf Hochhuth. Dokumente zur politischen Wirkung, 1980.
  • Wolff, Rudolf (éd.): Rolf Hochhuth. Werk und Wirkung, 1987.
  • Ritzer, Nadine: Alles nur Theater? Zur Rezeption von Rolf Hochhuths «Der Stellvertreter» in der Schweiz 1963/1964, mémoire de licence, Université de Fribourg, 2005.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.4.1931 ✝︎ 13.5.2020
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Meister, Franziska: "Hochhuth, Rolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.08.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011954/2020-08-13/, consulté le 28.11.2020.