de fr it

EmmaHodler

20.10.1840 à Utzenstorf, 31.1.1913 à Berne, prot., de Gurzelen. Fille de Jakob, avocat, et d'Anna Maria Späti. Célibataire. Formation d'institutrice à l'école Fröhlich de Berne. Institutrice à Kirchberg (BE, 1860-1870), puis à Berne (1870-1893). Dans les années 1880, H. s'inspira du livre de son père sur l'histoire du peuple suisse (Geschichte des Schweizervolkes) et de ses expériences professionnelles pour écrire Das Glück oder Nur ein Schulmeister (1892), pièce patriotique qui remporta un succès surprenant. Elle donna ensuite notamment Am Grauholz (1897) et Unter dem Franzosenjoch (1906). On lui doit aussi des farces, parfois en dialecte bernois, comme A Radikalkur (1897), Onkel Sebastians Testament (1898), Der oder Keiner (1901), Es Schelmestückli (1912). En outre, H. composa un recueil de poésies et de chansons pour les enfants (Kleines für Kleine, 1893), ainsi que des saynètes et des récits pour la jeunesse (Mitfreud - Mitleid, 1902).

Sources et bibliographie

  • E. Hodler, «Vorwort», in Das Glück oder nur ein Schulmeister, 91923, 3-4
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 7, 1291
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.10.1840 ✝︎ 31.1.1913
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Marti-Weissenbach, Karin: "Hodler, Emma", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.03.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011956/2010-03-09/, consulté le 24.10.2020.