de fr it

Johann JakobHottinger

2.2.1750 à Hausen (ZH), 4.2.1819 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Johann Heinrich, pasteur. Arrière-arrière-petit-fils de Johann Heinrich (->). 1779 Regula Schinz. Etudes de théologie au Carolinum de Zurich (dès 1763), consécration en 1769. Voyage de formation en Europe (1770), séjour à Göttingen. Professeur d'éloquence au Carolinum (1773), de langues anciennes au Collegium humanitatis (1789), de grec et d'herméneutique au Carolinum (1796). Après quelques contributions à la théologie, H. se consacra dès 1774 aux langues anciennes. Il s'adonna à la traduction d'auteurs latins, activité sur laquelle il a laissé des réflexions théoriques. Il a aussi écrit des drames historiques pour la jeunesse (Karl von Burgund, 1793) et une biographie de Salomon Gessner (1796; trad. franç. 1797).

Sources et bibliographie

  • ADB, 13, 195-201
  • U. Kamber, «Johann Jakob Hottinger: Briefe von Selkov an Welma», in Deutsche Vierteljahresschrift, 47, 1973, 381-394
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 2.2.1750 ✝︎ 4.2.1819
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Zeller, Rosmarie: "Hottinger, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.01.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011960/2008-01-15/, consulté le 26.11.2020.