de fr it

MartinHürlimann

Membre du jury d'un concours lancé par la revue Atlantis en 1954 pour la plus belle photographie de vacances, le photographe et éditeur (deuxième depuis la droite) examine les tirages envoyés par les lecteurs (Fotostiftung Schweiz, Winterthour) © Fotostiftung Schweiz.
Membre du jury d'un concours lancé par la revue Atlantis en 1954 pour la plus belle photographie de vacances, le photographe et éditeur (deuxième depuis la droite) examine les tirages envoyés par les lecteurs (Fotostiftung Schweiz, Winterthour) © Fotostiftung Schweiz.

12.11.1897 à Zurich, 4.3.1984 à Zollikon, prot., de Zurich. Fils d'Albert Heinrich, propriétaire d'une brasserie, et de Bertha Hirzel. 1933 Bettina Kiepenheuer (->). Ecole secondaire à Frauenfeld. Etudes d'histoire, de littérature allemande et de philosophie aux universités de Zurich, Leipzig et Berlin, thèse de doctorat sur le siècle des Lumières et le protestantisme à Zurich (Die Aufklärung in Zürich. Die Entwicklung des Zürcher Protestantismus im 18. Jahrhundert, 1924). H. fonda en 1929 à Berlin la revue spécialisée Atlantis (pays, voyages, peuples) et, en 1930, la maison d'édition du même nom, dans laquelle il intégra la collection Orbis Terrarum de l'éditeur Wasmuth. Il ouvrit une filiale à Zurich en 1936, où il transféra toute l'entreprise en 1939, tout en gardant une succursale à Fribourg-en-Brisgau. Comme éditeur, H. publia quelques ouvrages de référence, notamment l'Atlantisbuch der Musik (1934) et le Grosse Schweizer (1938), et fit paraître le catalogue officiel de l'Exposition nationale de 1939. En parallèle, il écrivit des articles et des livres, illustrés par ses propres photographies. Dès 1922, il réunit au cours de ses longs voyages en Europe et en Asie des matériaux et des photos qu'il utilisa pour réaliser de remarquables documents d'actualité. Photographe autodidacte, H. est connu notamment pour ses images architecturales. Ses écrits traitent surtout de l'histoire et de la culture de divers pays, ainsi que de personnalités célèbres, suisses et étrangères. Son œuvre lui apporta une reconnaissance nationale et internationale. H. fut également président de la Société des savants, du Collegium musicum, du théâtre municipal de Zurich, ainsi que président central de la Société suisse des libraires et éditeurs.

Sources et bibliographie

  • Die Schweiz, Landschaft und Baukunst, 1931
  • Gotische Kathedralen in Frankreich, 1937
  • Ewiges Griechenland, 1944
  • Wiedersehen mit Asien, 1959
  • Zeitgenosse aus der Enge: Erinnerungen, 1977
  • Fonds photographique, FSP
  • Fonds d'édition, ZBZ
  • H. Loetscher, La photographie en Suisse: 1840 à nos jours, 1992 (all. 1992)
Liens
Autres liens
fotoCH
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Grieder, Susanne: "Hürlimann, Martin", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011968/2006-11-28/, consulté le 21.10.2020.