de fr it

HansKäslin

9.12.1867 à Aarau, 2.3.1955 à Aarau, cath., de Beckenried. Fils d'Eusebius, chef d'orchestre et de chœur, compositeur, et de Wilhelmine Schönecker. Frère de Robert (->). 1917 Eugenia Bolliger, fille d'Adolf. Etudes de langue et littérature allemande à Zurich, Berlin et Fribourg-en-Brisgau (1888-1891), thèse sur l'évolution de la langue d'Albert de Haller (1892). Enseignement à Heidelberg, en Suisse romande, à Paris et Wettingen. Maître d'allemand à l'école cantonale d'Aarau (1901-1938). Membre de la commission fédérale de maturité (1916-1941). K. écrivit sur Ludwig Uhland et son influence en France (1900, 1919), traduisit en allemand Eugène Labiche (1924) et des poèmes français (1944). Il publia des descriptions de la Suisse au XIXe s. (1930, 1931), des récits (Die Entführung, 1936) et des poèmes (Licht und Dunkel, 1938).

Sources et bibliographie

  • Fonds, KBAG
  • W. Günther, Dichter der neueren Schweiz, 2, 1968, 262-300
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 8, 790
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.12.1867 ✝︎ 2.3.1955
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature