de fr it

WaltherKauer

4.9.1935 à Berne, 27.4.1987 à Morat, de Trachselwald. Fils de Walter, maçon, et de Rosalie Beer. 1) 1958 Nelly Irene Morard, 2) 1969 Verena Hedwig Rusterholz, 3) 1976 Ursula Holl, née Riederer. Formation en pédagogie curative en Ecosse. Après de brèves études à Berlin, K. devint journaliste et libraire. Dans ses œuvres, il donne souvent la parole à des journalistes et à des écrivains en utilisant une technique complexe d'emboîtement, entrecroisant matériaux historiques et références au réel, autobiographie et récit distancé de l'auteur omniscient, critique sociale de la patrie et amour pour la Suisse. Certaines de ses œuvres eurent un succès durable. K. obtint de nombreuses distinctions, notamment de la Société suisse des dramaturges (1972), du canton d'Argovie (1973), de la Fondation Schiller suisse (1975), du canton de Berne (1977), ainsi que le prix Conrad Ferdinand Meyer (1976).

Sources et bibliographie

  • Schachteltraum, 1974 (31984)
  • Bois d'automne, 1978 (all. 1976, 71992)
  • Brot und Steine, 1979 (scénario avec M.M. Rissi)
  • Die schwarze Spinne, 1983 (scénario)
  • Gastlosen, 1986 (32005)
  • Ch. Bircher, Der Erzähler Walther Kauer, 1989
  • A. Sollberger, «60. Geburtstag des Berner Autors Walther Kauer», in Schweizer Feuilleton Dienst, 29.8-4.9.1995
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.9.1935 ✝︎ 27.4.1987
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature