de fr it

ChristophKaufmann

14.8.1753 à Winterthour, 21.3.1795 à Berthelsdorf près de Herrnhut (Haute-Lusace), prot., d'Oberwinterthour (auj. comm. Winterthour). Fils de Christoph Adrian, maître tanneur, secrétaire de l'hôpital, membre du Grand Conseil et vice-bourgmestre de Winterthour. 1778 Elise (Lisette) Ziegler. Formation scolaire rudimentaire, apprentissage d'apothicaire à Berne (1767). Aide-pharmacien à Strasbourg (dès 1774), K., adepte enthousiaste de Rousseau, fonda une confrérie de réforme pédagogique. De retour en Suisse en 1775, il eut des contacts avec Isaak Iselin, Johann Kaspar Lavater et Johann Georg Schlosser à Emmendingen (Brisgau). Voyage en Allemagne (1776-1777). K. professait un idéal de vie naturelle, inspiré de Rousseau. Son aspect peu conventionnel éblouit les cours princières et nombre d'intellectuels de premier plan, dont Goethe, Christoph Martin Wieland, Johann Gottfried Herder et Johann Georg Hamann. Pour vivre en simple paysan, K. se retira au château de Hegi en 1777 et plus tard à Glarisegg. En 1781, il étudia pendant quelques mois la médecine à Breslau, sans obtenir de diplôme. A partir de 1782, il exerça la médecine dans des communautés de frères moraves. Ses manières plus que ses écrits lui donnaient un air d'"apôtre de génie". Il incarnait les idéaux de la jeune génération, à laquelle il appliqua l'expression Sturm und Drang ("Tempête et assaut"), qu'il proposa à Friedrich Maximilian Klinger comme titre de son drame paru en 1776 et qui allait servir à désigner le préromantisme allemand.

Sources et bibliographie

  • Archiv der Brüdergemeine, Herrnhut
  • BV Winterthour
  • W. Milch, Christoph Kaufmann, 1932
  • NDB, 11, 347-349
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.8.1753 ✝︎ 21.3.1795
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature