de fr it

JohnKnittel

24.3.1891 à Dharwar, 26.4.1970 à Maienfeld, protestant, de Bâle. Fils de Hermann Wilhelm Knittel, missionnaire, et d'Anna née Schultze. 1915 Frances Rose White. Formation commerciale. Employé de banque et producteur de cinéma à Londres (dès 1910), associé d'un théâtre (à partir de 1922). Plus tard, John Knittel vécut aussi en Suisse et en Egypte. Après avoir débuté en 1919 avec une robinsonnade (Capitaine West, 1968 pour la traduction française), il publia des romans d'amour et d'aventures en anglais, puis des œuvres en allemand. Son drame Protektorat, attaque contre le colonialisme et contre Benito Mussolini, fit sensation en 1935. Il aborda des thèmes suisses dans Thérèse Etienne (1942, allemand 1928), Amédée (1950, anglais 1939) et dans son œuvre la plus célèbre, Via mala (1941, allemand 1934). En 1941, Knittel rejoignit la Europäische Schriftsteller-Vereinigung, placée sous l'égide du ministre de la propagande nazi Joseph Goebbels, qu'il rencontra à plusieurs reprises. Pour cette raison, la Société suisse des écrivains (sociétés d'écrivains) et des publicistes tels que Jean Rodolphe de Salis le soupçonnèrent à tort après 1945 d'avoir été un collaborateur nazi. Knittel a peut-être fait preuve d'une trop grande naïveté dans ses rapports avec Goebbels et la Europäische Schriftsteller-Vereinigung. Son œuvre toutefois, caractérisée par son humanité et traitant des crimes commis par les Européens dans les pays du Tiers-Monde, est très éloignée de l'idéologie nazie. 

Sources et bibliographie

  • Knöll, Elisabeth: John Knittel, 1950.
  • Carisch, Reto: Der Romancier John Knittel, 1972.
  • Höhn-Gloor, Elisabeth: John Knittel. Ein Erfolgsautor und sein Werk im Brennpunkt von Fakten und Fiktionen, 1984. 
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Hermann Emanuel Knittel (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 24.3.1891 ✝︎ 26.4.1970