de fr it

PaulNizon

19.12.1929 à Berne, prot., de Bonfol. Fils de Max, chimiste, de Riga, et de Flora Liechti. 1) 1953 Brigitte Kaessler, 2) 1973 Marianne Wydler, 3) 1980 Marie-Odile Roquet. Etudes d'histoire de l'art à Berne et Munich, thèse de doctorat sur Vincent van Gogh (1957). Assistant au Musée de Berne, N. fit ses débuts d'écrivain en 1959, avec Les lieux mouvants (trad. franç. 1997). En 1961, il prit la direction de la rubrique des beaux-arts de la NZZ et dès 1962 se consacra entièrement à l'écriture. Il publia en 1963 le roman Canto, basé sur son séjour de boursier à Rome (trad. franç. 1991) et en 1970 le recueil d'essais Diskurs in der Enge. Il réussit à s'imposer avec Stolz (1975, trad. franç. 1976) Installé à Paris dès 1977, il y a écrit notamment L'année de l'amour (1981, trad. franç. 1985) et Dans le ventre de la baleine: capriccios (1989, trad. franç. 1990). En 1984, il donna un cours de poétique à l'université Johann Wolfgang Goethe de Francfort, publié en 1985 (Marcher à l'écriture, trad. franç. 1991). Grand prix de littérature de la Ville de Zurich (1992), chevalier des Arts et des Lettres de la République française.

Sources et bibliographie

  • Ph. Derivière, La République Nizon, 2000
  • Ph. Derivière, La vie à l'œuvre, 2000
  • D. Krockauer, Paul Nizon, 2003
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.12.1929
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature