de fr it

HansNydegger

13.3.1848 à Guggisberg, 4.5.1909 à Zurich, prot., de Wahlern. Fils de Christian, fromager et armailli, et de Katharina Ulrich. 1873 Elisabeth Zbinden, fille de Johann, meunier. N. travailla comme fromager dans l'une des exploitations de son père jusqu'en 1874. Autodidacte, il commença alors déjà à écrire des anecdotes et des poèmes, qui parurent par exemple dans la Schweizerische Dorfzeitung. En 1875-1876, il publia le Schweizerischer Dorfkalender. Il acheta en 1877 la Berner Volkszeitung à Herzogenbuchsee et en fit un journal d'opposition, mais dut le revendre en 1880. Critique et combatif, N. travailla jusqu'en 1898 comme chroniqueur et écrivain indépendant, d'abord à Niederönz, puis à Zurich. Ses récits en prose (comme Bei der Kessigrube, 1885) et en vers (Die wilde Jagd am Schwendelberg, 1895), ainsi que des poèmes en dialecte parurent sous divers pseudonymes (parmi lesquels Hans N. Egger, Hiesel Gottwalt, Hans im Obergaden, Hasian Nusspickel) dans des calendriers, des journaux et à compte d'auteur.

Sources et bibliographie

  • E. Anliker, «Hans im Obergaden», in Jahrbuch des Oberaargaus, 8, 1965, 153-194
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 11, 509-510
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.3.1848 ✝︎ 4.5.1909
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Marti-Weissenbach, Karin: "Nydegger, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.08.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012188/2008-08-11/, consulté le 26.11.2020.