de fr it

FranzOdermatt

Photographie, début des années 1940 (Ringier Bildarchiv, RBA1-4-29210) © Staatsarchiv Aargau / Ringier Bildarchiv.
Photographie, début des années 1940 (Ringier Bildarchiv, RBA1-4-29210) © Staatsarchiv Aargau / Ringier Bildarchiv.

6.4.1867 à Stans, 5.9.1952 à Stans, cath., de Dallenwil. Fils de Franz, agriculteur. 1905 Louisa Elisabeth Engler, fille de Johann, maître secondaire. O. travailla après sa scolarité dans la ferme paternelle à Büren, près de Stans. Employé à l'office des faillites de Stans (1902), vice-chancelier (1905), puis chancelier (1918) du canton de Nidwald. S'étant opposé vainement à la réalisation du barrage et de la centrale hydroélectrique de la Bannalp en 1937, il démissionna. L'un des principaux fondateurs du parti radical de Nidwald en 1902 (secrétaire, puis président en 1932), il siégea au comité central du parti radical suisse (1911-1925, 1934-1938). Dans l'Unterwaldner, il opta dès 1893 pour une orientation agressivement libérale qui lui valut le reproche d'être un esprit fort. Devenu son unique rédacteur (1924-1940), il rédigea aussi des articles politiques pour d'autres journaux radicaux, notamment la NZZ. O. publia des études d'histoire locale (Der Kanton Unterwalden nid dem Wald im 19. Jh. in seiner Geschichte, Kultur und Volkswirtschaft, 1937; Land und Volk der Urschweiz, 1940), des récits patriotiques plus ou moins historiques (Der Wildbach, 1905), des romans (Veronika Gut, 1941; Der Wunderdoktor von Wolfsgrueb, 1950) et un recueil de nouvelles en dialecte (Im Wärchtig Gwand, 1937).

Sources et bibliographie

  • Der Unterwaldner, 10.9.1952
  • B.S. Scherer, éd., Innerschweizer Schriftsteller, 1977, 189-191, 353-354
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 11, 546-547
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.4.1867 ✝︎ 5.9.1952