de fr it

GertrudPfander

3.5.1874 à Bâle, 9.11.1898 à Davos, prot., de Berne. Fille de Rosina Elisabeth Langhans et belle-fille d'Alexander Viktor P. (dès 1875). Célibataire. Diplôme de la nouvelle école de jeunes filles de Berne (1892). P. fut gouvernante en Angleterre et standardiste à Berne. Elle écrivit ses premiers poèmes sur la nature, empreints d'une sensibilité mélancolique, pour le magazine Sonnenblumen de son protecteur Karl Henkell, homme de lettres, journaliste et éditeur zurichois. Elle publia en 1896 le recueil Passifloren, enrichi et réédité en 1908 par Henkell sous le titre Helldunkel. De forme conventionnelle, ses poésies mettent en scène ses souffrances avec une formulation claire et des images simples. P. succomba à la tuberculose après avoir fait plusieurs cures à Montreux, Leysin et Davos.

Sources et bibliographie

  • W. Günther, Dichter der neueren Schweiz, 1, 1963, 384-393
  • W. Morlang, So schön beiseit, 2001, 125-128
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.5.1874 ✝︎ 9.11.1898
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature