de fr it

Johann JakobReithard

15.3.1805 à Küsnacht (ZH), 9.10.1857 à Zurich, prot., de Küsnacht. Fils de Hans Konrad Reithaar et d'Anna Schulthess. 1827 Süsette Boltshauser (divorce en 1833). Formation d'instituteur à l'institut de Johann Heinrich Pestalozzi à Yverdon (1823-1824). Instituteur à Coire (1825), à Wädenswil (1827) et à Glaris (1829-1831). Rédacteur de divers journaux et éditeur du Schweizerischer Merkur et du Republikaner Kalender (1832-1835), R. fut rédacteur au Berner Volksfreund et bibliothécaire à Berthoud (1835-1840). Inspecteur scolaire à Glaris (1840-1842). Rédacteur à Zurich et correspondant de divers journaux dès 1842, il édita les Neue Alpenrosen (1848-1849). D'abord partisan du radicalisme, R. se rapprocha des conservateurs dès 1836. A Berthoud, il entra en contact avec Jeremias Gotthelf, avec lequel il maintint une relation épistolaire et littéraire jusqu'en 1849. Il se fit un nom en tant qu'auteur de poèmes lyriques (Knospen, 1822; Gedichte, 1842). R. dédia à l'Assemblée fédérale suisse son recueil intitulé Geschichten und Sagen aus der Schweiz (1853), œuvre composée de poèmes et de ballades qui jouit encore au début du XXIe s. d'une certaine considération.

Sources et bibliographie

  • R. Hunziker, Johann Jakob Reithard, 3 parties, 1912-1914
  • C. Weilenmann, «Johann Jakob Reithard», in Sagenerzähler und Sagensammler der Schweiz, éd. R. Schenda, H. ten Doornkaat, 1988, 223-244
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.3.1805 ✝︎ 9.10.1857
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature