de fr it

Johann JakobRomang

28.9.1830 à Gsteig, 2.5.1884 au Grand-Saconnex (auj. comm. Genève), prot., de Gsteig. Fils de Johann Jakob, juge à la cour suprême du canton de Berne, et de Katharina Würsten. Anna Marie Renfert. Gymnase à Thoune, puis à Berne, études de droit à Berne dès 1850 (sans les terminer). Second secrétaire du Département militaire fédéral (1854). Officier au service de l'Angleterre lors de la guerre de Crimée (1855-1856), R. publia un récit de ces années (1857). De retour en Suisse en 1856, il finit ses études et obtint le brevet d'avocat (1858). Greffier de la cour suprême à Berne (1859-1864). Il fonda une revue à Thoune, puis à Bienne, mais les deux tentatives se terminèrent par une faillite. Après 1866, R. vécut de sa plume à Genève, à la fois comme journaliste et comme écrivain. Parmi les nouvelles et les poèmes publiés sous le titre de Aus Ost und West (2 vol., 1864-1870), ce furent ses ballades en dialecte D's Chureihes Ursprung et D'r Friesenwäg qui rencontrèrent le meilleur écho.

Sources et bibliographie

  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 13, 239-240
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.9.1830 ✝︎ 2.5.1884
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature