de fr it

Franz AloisSchumacher

1.8.1703 à Lucerne, 9.7.1784 à Luthernbad (comm. Luthern), cath., de Lucerne. Fils de Franz Plazid (->). Frère de Jost Niklaus Joachim (->). Gymnase à Lucerne. Noviciat chez les jésuites à Landsberg (Bavière, 1720), maître à l'école des jésuites de Fribourg-en-Brisgau (1727) et Lucerne (1730). S. quitta l'ordre et fut ordonné prêtre en 1734. Il fut ensuite curé de Merenschwand et doyen du chapitre de Mellingen, curé de Rothenburg (1737-1760), de Hägglingen (dès 1762) et de Wölflinswil (dès 1764). Probablement chapelain de l'électeur de Mayence (1768-1772). Ecclésiastique sans charge à Mauensee (1773), puis à Luthernbad. Auteur d'une collection de lettres satiriques (Belehrende und ergötzende Briefe [...], 1773). L'histoire du théâtre a retenu sa pièce Isaac (restée manuscrite), censurée pour blasphème par le gouvernement, car elle parodiait dans un dialecte artificiel, proche du bavarois, le théâtre religieux populaire dans les contrées alpestres.

Sources et bibliographie

  • W. Haas, Franz Alois Schumachers Isaac, 1975
  • W. Hörsch, J. Bannwart, Luzerner Pfarr- und Weltklerus 1700-1800, 1998
  • DTS, 1641
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.8.1703 ✝︎ 9.7.1784
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature