de fr it

Stralegg

Ruine d'une tour près du hameau de Betlis (comm. Amden SG), sur une falaise, à une trentaine de mètres au-dessus de la rive nord du lac de Walenstadt, mentionnée pour la première fois en 1386. Ferdinand Keller y effectua des fouilles et des relevés en 1845; le site fut pillé par des fouilleurs clandestins en 1937, Karl Heid y fit des sondages en 1952 et Rudolf Laur-Belart des fouilles en 1960. La tour carrée (10,4 m de côté) est faite de moellons de calcaire local sommairement taillés; un mur d'enceinte y est adossé. Les fondations sont constituées de murs à gradins de chaque côté. Une armature de bois prise dans la maçonnerie des murs servait de soubassement à une poutraison de plancher. Chaque mur était percé d'une fenêtre; l'accès se faisait par une porte haute sur le côté sud. Les murs ont été rehaussés au Moyen Age. Les fouilles ont livré des monnaies et de la céramique d'époque augustéenne, quelques catelles de poêle d'époque romane et une statuette féminine en terre cuite du XIIIe s. La tour de S. formait probablement, avec celles du Biberlikopf et de Voremwald, qui datent également de la deuxième décennie av. J.-C., un dispositif de défense et de barrage mis en place lors de la campagne de Rome dans les Alpes en 15 av. J.-C. et occupé durant quelques années seulement. En 1386, les Glaronais y installèrent une garnison.

Sources et bibliographie

  • R. Laur-Belart, «Stralegg und Biberlikopf, zwei weitere frührömische Wachtposten am Walensee», in La Suisse primitive, 24, 1960, 51-74
  • W. Drack, R. Fellmann, Die Römer in der Schweiz, 1988, 25, 320-321