de fr it

AlbertStreich

26.5.1897 à Brienz, 7.12.1960 à Unterseen, prot., de Gadmen. Fils de Johannes, ouvrier agricole, et de Margaritha Zobrist. Rosa Mathyer. Ecoles primaire et secondaire à Brienz, apprentissage de typographe. S. fut sculpteur d'ours en bois, cantonnier et conducteur auxiliaire (1916-1919). Devenu agent de police municipal en 1939, il travailla dans l'administration communale de Brienz de 1940 à sa mort. Ses premiers vers parurent sous un pseudonyme dans un petit journal à l'époque de son apprentissage. La pièce radiophonique Sunnäsiit's am Rothoorän (1934) le fit connaître à un large public. Il publia Brienzer Sagen (en allemand, 1938), Feehnn und andri Gschichtleni in Brienzer-Mundart (1948) et un récit autobiographique Tschuri ("l'original", 1956). Ses poèmes (Underwägs, 1944 ou Sunnigs und Schattmigs, 1958) lui valurent la réputation de chantre du dialecte de Brienz. Quatre d'entre eux furent mis en musique par Heinz Holliger (Induuchlen, 2004), d'autres par Walter Simon Huber et Heiner Vollenwyder. Prix littéraire du Canton (1945) et de la Ville de Berne (1946) et de la Fondation Schiller suisse (1951). Monument au débarcadère de Brienz.

Sources et bibliographie

  • Gesammelte Werke, 3 vol., 1970-1980
  • Albert Streich, 1961
  • E.M. Bräm, Dichterporträts aus dem heutigen Schweizer Schrifttum, 1963, 85-90
  • H. Sommer, Drei Dichter des Berner Oberlandes, 1971, 38-40
  • W. Weber, éd., Helvetische Steckbriefe, 1981, 234-239
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 26.5.1897 ✝︎ 7.12.1960
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Schmid, Christian: "Streich, Albert", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.09.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012331/2012-09-11/, consulté le 06.12.2021.