de fr it

Johann CasparWeissenbach

9.10.1633 à Zoug, 12.11.1678 à Zoug, cath., de Zoug. Fils de Johann Jacob, chancelier de l'abbaye d'Einsiedeln. Petit-fils de Kaspar (->). 1657 Anna Maria Brandenberg. Formation à la chancellerie de l'abbaye d'Einsiedeln et au collège des jésuites de Soleure. Entré au service de l'abbaye, W. œuvra durant treize ans en Thurgovie comme bailli de Gachnang. A la mort de son père, en 1668, il s'installa à Zoug pour se consacrer avant tout à la poésie et au théâtre. Auteur de chants, de dictons, d'épigrammes religieux et critiques envers son époque, d'un drame pastoral (Leydt und Frewdige Hirtengedanken, joué et imprimé à Zoug en 1675), ainsi que d'une Passion (Trawr-Gedancken Einer Christlichen Seelen, jouée en 1678, imprimée en 1679). Sa pièce la plus significative (Eydgnoßsisches Contrafeth, imprimée en 1673, 1701, 1702), influencée par le théâtre jésuite et partiellement écrite en dialecte, riche de plus de 200 rôles, fut jouée sur deux jours à Zoug en 1672.

Sources et bibliographie

  • H. Thomke, éd., Eydgnoßsisches Contrafeth auff- unnd abnemmender Jungfrawen Helvetiae, 2007 (avec biogr. et liste des œuvres)
  • O. Eberle, Theatergeschichte der innern Schweiz, 1929, 117-127
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.10.1633 ✝︎ 12.11.1678
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature