de fr it

ChristianWiedmer

2.2.1808 à Signau,  4.11.1857 à Signau, protestant, de Signau. Serrurier, rédacteur et poète populaire de l’Emmental.

Christian Wiedmer, dans ses habits de serrurier, avec marteau et enclume. Page avec gravure sur bois tirée de l’Alpenrosen – Jllustrirte Zeitschrift für Haus und Familie, juillet 1866 (DHS, Fonds Gretlers Panoptikum zur Sozialgeschichte).
Christian Wiedmer, dans ses habits de serrurier, avec marteau et enclume. Page avec gravure sur bois tirée de l’Alpenrosen – Jllustrirte Zeitschrift für Haus und Familie, juillet 1866 (DHS, Fonds Gretlers Panoptikum zur Sozialgeschichte). […]

Christian Wiedmer était issu d'une famille de tailleurs de village et tailleurs en journées. Sa mère, Magdalena née Jakob, était la fille d'un tisserand de Langnau. Rompant avec la tradition familiale, il décida de devenir mécanicien. Par l'intermédiaire d'une tante de son père, Christian Wiedmer, il trouva un apprentissage à Bâle en 1823, où il ne resta toutefois que quelques mois, puis, en 1824, enchaîna avec une formation qu'il acheva avec succès trois ans plus tard, auprès du maître serrurier Peter Lüthi à Lauperswil. Après un bref tour de compagnonnage, interrompu pour raisons de santé et de famille, il ouvrit un atelier à Signau en 1829 et fit construire sa maison peu de temps après; en 1831, il épousa Elisabeth Lüthi. Il acquit la notoriété grâce à la fabrication de caisses habilement forgées, utilisées comme coffres-forts, et employait déjà douze compagnons en 1842.

Christian Wiedmer avec son caniche Mylord. Gravure sur bois extraite d’un tiré à part daté de 1909 de l'Alpenhorn, supplément de l'Emmenthaler Blatt (Universitätsbibliothek Bern, BeM RAD 23574).
Christian Wiedmer avec son caniche Mylord. Gravure sur bois extraite d’un tiré à part daté de 1909 de l'Alpenhorn, supplément de l'Emmenthaler Blatt (Universitätsbibliothek Bern, BeM RAD 23574). […]

Il semble que Wiedmer ait déjà écrit des poèmes satiriques lorsqu'il était apprenti. Le mouvement libéral, après 1830, l'incita à persévérer dans l'écriture. Il prit part à la seconde expédition des Corps francs en 1845 et à la guerre du Sonderbund en 1847. Dans un poème publié dans le Dorfblatt von Langnau, il critiqua la posture ambivalente du gouvernement bernois vis-à-vis des Corps francs. L'éditeur Friedrich Wyss lui demanda alors d'écrire d'autres contributions poétiques et, en 1846/1847, Wiedmer reprit la rédaction du journal. Sous sa direction, il passa de 500 à 3500 abonnés et fut rebaptisé Emmenthaler Wochenblatt en 1850/1851, puis Emmenthaler Blatt en 1855. Beaucoup de ses poèmes, qui traitaient de questions d'actualité politique, furent publiés pour la première fois dans ce journal, la plupart du temps en première page. En tant que rédacteur, il lutta contre les courants conservateurs et attaqua vivement Albert Bitzius, le traitant de «jésuite citadin bourgeois et mondialement connu pour sa grossièreté». Pour la postérité, Wiedmer, auteur de l'Emmentaler Lied et de poèmes sensibles en dialecte, est considéré comme emblématique de l'Emmental, dont le chantre fut justement Albert Bitzius, alias Jeremias Gotthelf, son adversaire politique.

«Le serrurier poète de Signau». Double page dédiée à Christian Wiedmer dans la Berner Woche du 8 février 1946 (Bibliothèque nationale suisse, Berne, Rq 4096).
«Le serrurier poète de Signau». Double page dédiée à Christian Wiedmer dans la Berner Woche du 8 février 1946 (Bibliothèque nationale suisse, Berne, Rq 4096). […]

Sources et bibliographie

  • Wiedmer, Christian; Mayenthal, Louise [pseudonyme de Niklaus Krähenbühl]: Vermischte Gedichte, 1848 (18742).
  • Verlag des Emmenthaler Blattes (éd.): Niene geit's so schön u lustig ...  . Eine Blütenlese aus Schlosser Wiedmers Gedichten. Zur Erinnerung an den ersten Redaktor des Emmenthaler-Blattes, Schlosser Chr. Wiedmer, 1803-1857, 1940.
  • Rettenmund, Jürg (éd.): «Christian Wiedmers Tagebuch aus dem Sonderbundskrieg», in: Alpenhorn-Kalender. Brattig für das Emmental und die benachbarten Gebiete, 80, 2005, pp. 40-44.
  • Historischer Verein des Kantons Bern (éd.): Sammlung bernischer Biographien, vol. 3, 1898, pp. 569-578.
  • Berger, Gottlieb: «Christian Wiedmer von Signau, Schlosser und Volksdichter, 1808-1857», 1909 (tiré à part d'Alpenhorn. Beilage des Emmenthaler Blattes).
  • Sommer, Hans: Volk und Dichtung des Emmentals, 1969, pp. 45-51.
  • Gygax, Max: «Christian Wiedmer. Kämpfer für den Bundesstaat», in: Der Bund, 11.7.1998.
  • Gygax, Max: «Schlosser, Redaktor, Freischärler, Volksdichter», in: Der Bund, 18.7.1998.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.2.1808 ✝︎ 4.11.1857

Suggestion de citation

Graf, Ruedi: "Wiedmer, Christian", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.04.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012401/2020-04-08/, consulté le 20.09.2020.