de fr it

JostWinteler

21.11.1846 à Filzbach (auj. comm. Glaris Nord), 23.2.1929 à Hochsteig (auj. comm. Wattwil), prot., de Filzbach. Fils de Matthias, instituteur, et d'Anna Barbara Durscher. 1871 Pauline Eckhardt, d'Iéna. Etudes de théologie, de langue et littérature allemandes et d'histoire aux universités de Zurich, Bâle et Iéna, doctorat ès lettres en 1875 à Leipzig. Maître à Romanshorn, puis à Berthoud (1876), directeur d'école à Morat (1880-1884, poste quitté à la suite d'un différend avec Georges Python), maître de latin, d'histoire et de sciences des religions au gymnase d'Aarau (1884-1914). La thèse de W., consacrée au dialecte de Kerenzen, contient d'importants jalons pour la théorie de la sonorité d'Eduard Sievers (Grundzüge der Lautphysiologie [...], 1876), pour la théorie de l'absence d'exceptions dans les règles phonétiques et pour l'étude de la phonétique des dialectes haut allemands. Devenu enseignant, W. ne publia presque plus dans son domaine, mais écrivit de nombreux articles (en particulier sur les oiseaux chanteurs) pour la revue Die Tierwelt, dont il fut l'un des fondateurs en 1891. Albert Einstein, en pension chez lui durant ses années de gymnase (1895-1896), fut influencé par son attitude critique envers l'Allemagne de Guillaume II. Son cycle de poèmes panthéistes Tycho Pantander (1890) lui valut le prix de la fondation Schiller en 1918.

Sources et bibliographie

  • A. Tuchschmid et al., Prof. Dr. Jost Winteler, 1846-1929, 1930
  • E. Holenstein, «Albert Einsteins Hausvater in Aarau», in Schweizer Monatshefte, 59, 1979, 221-233
  • M. Kohrt, Phonetik, Phonologie und die Relativität der Verhältnisse, 1984
  • H. Stammerjohann, éd., Lexicon Grammaticorum, 22009, 1650-1651
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.11.1846 ✝︎ 23.2.1929