de fr it

Johann JakobBär

2.7.1799 à Richterswil, 9.4.1841 à Männedorf, prot., de Richterswil. Fils de Hans Jakob, dernier administrateur du couvent sécularisé de Kappel. Luisa Fäsi. Ecole primaire à Richterswil, où il remplace le maître à l'âge de 13 ans. B. travailla dans un bureau à Zurich de 1814 à 1818, puis à Richterswil de 1818 à 1822. En 1822, il déménagea avec son père à Kappel am Albis, dont le pasteur l'initia au latin et au grec. Il ouvrit une école privée à Richterswil en 1830, puis enseigna à l'école secondaire de Männedorf. En publiant le Haus- und Wirthschaftscalender des Schweizerischen Republikaners (1832-1838) et le Kalender für Kinder rebaptisé für die Jugend (1834-1841), B. s'efforça d'élever le niveau culturel du peuple, reproduisant notamment des textes de Johann Peter Hebel, Hans Georg Nägeli, Johann Heinrich Pestalozzi et Johann Martin Usteri. En 1842, Eduard Billeter édita ses écrits posthumes sous le titre J.J. Bär's poetischer Nachlass.

Sources et bibliographie

  • A. Schmidt, B.F. Voigt, éd., Neuer Nekrolog der Deutschen, 19, 1841
  • G. Meyer von Knonau, Der Canton Zürich, 1, 2e partie, 1846, 72, 105
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.7.1799 ✝︎ 9.4.1841