de fr it

Wauwilermoos

Plaine marécageuse sur le territoire des communes de Wauwil, Egolzwil et Schötz. La tourbe y fut exploitée dès 1820. Après l'assèchement du lac de Wauwil, vers le milieu du XIXe siècle, on commença à mettre au jour des habitats préhistoriques. Les fouilles antérieures à 1929 révélèrent la richesse archéologique de la plaine. Cependant, Hans Reinerth fut le premier à utiliser des méthodes scientifiques, au début des années 1930, à Schötz et sur le site néolithique d'Egolzwil E 2. Emil Vogt relança les recherches avec ses fouilles systématiques des habitats E 3, E 4 et E 5 (1950-1966). Après les explorations de René Wyss (1965 et 1985-1988), on connaissait quarante et un sites au Wauwilermoos (30 du Mésolithique et 11 du Néolithique); au début du XXIe siècle, ce chiffre est passé à plus de 120.

Les premières traces d'occupation humaine après le retrait du glacier de la Reuss (phénomène que l'on n'a pas encore pu dater avec précision) sont antérieures à 13 000 av. J.-C. Elles apparaissent en six endroits. En quarante-six points répartis sur la rive de l'ancien lac de Wauwil (alors de niveau élevé), on a trouvé des objets de l'Epipaléolithique (env. 12 000-9000 av. J.-C.): nombreux poinçons, pointes à dos et grattoirs sur éclat attribuables à la civilisation de Fürsteiner.

Les petits outils en silex (microlithes) caractéristiques du Mésolithique ancien et moyen (env. 9000-6700 av. J.-C.) sont présents sur trente-trois sites. Des vestiges du Mésolithique récent et final (6700-5500 av. J.-C.) sont attestés en plus de vingt endroits. Une technique améliorée de taille du silex et de nouveaux types d'outils apparaissent à Schötz station 7 (Rorbelmoos). La présence de pollens de céréales dans les couches datant d'environ 6500 av. J.-C. permet de conclure à la possibilité d'activités agricoles au Mésolithique récent. En revanche, deux tessons (malheureusement de contexte peu clair) et une pointe de flèche de type Bavans, provenant de deux sites, ne suffisent guère à prouver l'existence au Wauwilermoos d'une civilisation paysanne néolithique au Ve millénaire.

La civilisation d'Egolzwil (peu après 4300) est bien documentée, avec cinq habitats (dont la station éponyme d'Egolzwil E 3). Un village éphémère fut construit à même le sol dans la zone d'alluvionnement du lac, le frêne, le chêne et l'aune servant de bois d'œuvre. Un foyer placé au centre des maisons dispensait chaleur et lumière. La céramique, faite sans tour, consistait principalement en vases arrondis et en écuelles munies de deux anses (d'un volume moyen de 1,8 à 2,8 l), à côté de récipients pouvant contenir 6 à 8 l et de quelques gobelets de Wauwil. Parmi les objets remarquables figurent des faucilles (à manche droit en bois dans lequel des lamelles de silex étaient fixées en épi à l'aide de brai de bouleau), des manches de hache, des massues, des bâtons à fouir et une pochette à parure en tissu ornée de coquillages méditerranéens.

Entre 3900 et 3500 av. J.-C. apparaissent des stations littorales de la civilisation de Cortaillod, entourées par une palissade du côté de la terre. A Egolzwil E 4, plusieurs habitats se superposent; il semble que les bâtiments les plus récents étaient construits sur un soubassement fait de plusieurs couches de poutres. Cette technique, déjà observée auparavant à Egolzwil E 1 et E 2, répond à une élévation du niveau du lac, due peut-être à des raisons climatiques. La civilisation de Horgen (3500-2700 av. J.-C.) est représentée en trois endroits, notamment sur l'île du Mauensee (lac sis à l'est du Wauwilermoos), celle de la céramique cordée (2700-2500 av. J.-C.) en quatre endroits.

L'âge du Bronze n'a guère laissé que des vestiges isolés; on connaît néanmoins des habitats du Bronze final sur l'île du Mauensee et à Wauwil Glasi. On a mis au jour un dépôt du second âge du Fer (La Tène, 480/450-30 av. J.-C.) contenant des outils en fer, des récipients en céramique et des monnaies d'or. Aucun habitat n'est attesté à l'époque romaine.

Sources et bibliographie

  • J. Speck, «Zur Siedlungsgeschichte des Wauwilermooses», in Die ersten Bauern, 1, 1990, 255-270
  • R. Wyss, Steinzeitliche Bauern auf der Suche nach neuen Lebensformen, Egolzwil 3 und die Egolzwiler Kultur, 1, 1994; 2, 1996
  • J. Bill, «Die Wauwiler Ebene als Siedlungsraum von der Jungsteinzeit bis zu den Römern», in Mitteilungen der Naturforschenden Gesellschaft Luzern, 36, 1999, 49-66
  • E.H. Nielsen, Paläolithikum und Mesolithikum in der Zentralschweiz, 2009
  • A. de Capitani, Egolzwil 3, 2013