de fr it

Adalrichsaint

29.9.973 (?), église Saints-Pierre-et-Paul sur l'île d'Ufenau. Selon une légende du bas Moyen Age, A. serait le fils de la duchesse Reginlinde (vers 958). Moine à Einsiedeln, ermite à Ufenau, A. est-il le moine Alaricus, un contemporain de sainte Wiborada? De source sûre, A. fut révéré comme saint dès le XIVe s.; un autel lui fut consacré en 1372. Son tombeau fut ouvert en 1659 et ses ossements déposés dans une châsse. Depuis le XVIIe s., il est vénéré à Einsiedeln et à Freienbach (fête le 28 septembre).

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 336-337
  • D. Geuenich, «Die Frauengemeinschaft des coenobium Sichingis im 10. Jahrhundert», in Frühe Kultur in Säckingen, éd. W. Berschin, 1991, 68
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF