de fr it

Hermann vonArbon

12.6.1361 . Fils de Heinrich von A. et de Wilburga. Sa sœur Anna fut abbesse de Schänis. D'abord moine bénédictin à Einsiedeln, A. fut l'un des plus importants abbés de Pfäfers au bas Moyen Age (1330 -1361). Administrateur avisé, législateur actif, il agrandit les domaines de l'abbaye, qui connut une période de prospérité. C'est sous son abbatiat que des Walser sont mentionnés pour la première fois à Calfeisen et Sardona (1346) et que la peste tua quelque 2000 personnes sur le territoire de l'abbaye (1349). En 1351, Pfäfers accrut son indépendance en recevant en gage du comte Rudolf von Werdenberg-Sargans, contre 350 florins, sa propre avouerie. L'abbaye établit des liens de confraternité avec celle de Cerlier en 1358. A. contribua aussi à l'essor de l'école conventuelle, où vingt livres liturgiques furent copiés, enluminés et reliés. Il échangeait des livres avec Einsiedeln, où parvint de ce fait le Regionator, une description de la ville de Rome comportant des inscriptions du VIIIe s.

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 1010-1011
En bref
Dates biographiques Première mention 1330 ✝︎ 12.6.1361