de fr it

Ulrich vonDillingen

Attesté dès 1111, 27.7.1127 à Sankt Märgen (Forêt-Noire). Fils du comte Hartmann Ier de D. et d'Adelheid de Winterthour-Kybourg. Il est possible que D. ait été chanoine augustin à Marbach (Alsace). Henri V le nomma de son propre chef évêque de Constance. Ce n'est qu'après la mort du pape Pascal II (1118) que D. put être ordonné par l'archevêque de Milan. Son épiscopat fut marqué par une prise de conscience aiguë de ses devoirs spirituels (dédicaces d'églises et d'autels, différends juridiques, etc.). D. a probablement fondé le chapitre des augustins d'Öhningen (Forêt-Noire) et à coup sûr celui de Kreuzlingen vers 1125. En 1119, il érigea le couvent de Wagenhausen en abbaye autonome. Il œuvra pour la canonisation d'un de ses prédécesseurs, Conrad (env. 900-975), survenue en 1123.

Sources et bibliographie

  • HS, I/2, 268-269
  • Germania Sacra, N.S. 42, 1, 2003, 266-288
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 1111 ✝︎ 27.7.1127

Suggestion de citation

Maurer, Helmut: "Dillingen, Ulrich von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.04.2016, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012574/2016-04-13/, consulté le 25.11.2020.