de fr it

Embrich

Cité en 1026, 8.2.1051 à Einsiedeln, de Bavière. E. devint abbé d'Einsiedeln et, de plus, d'Ottobeuren (Bavière) en 1026 grâce à l'empereur Conrad II. En arrière-plan de son élection, on discerne l'influence grandissante de l'empereur au détriment de celle des ducs de Souabe, et la mise à contribution d'Einsiedeln à la réforme monastique dans l'Empire. E. fit reconstruire le couvent en 1031-1039 après un incendie. Il participa en 1032 à la fondation de celui de Muri et, en 1039, fit translater de Reichenau à Einsiedeln les reliques de saint Meinrad. Sous son abbatiat, les rapports d'Einsiedeln avec la noblesse de la région de l'Aar et de Bavière s'intensifièrent. En revanche, le contact avec le duché de Souabe se perdit. Ce fut un âge d'or pour le scriptorium du monastère.

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 552
En bref
Dates biographiques Première mention 1026 ✝︎ 8.2.1051

Suggestion de citation

Jäggi, Gregor: "Embrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.08.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012587/2004-08-12/, consulté le 04.12.2020.