de fr it

Friedrich vonErdingen

Attesté pour la première fois en 1368, 1396 à Bressanone (Tyrol du Sud). Bénéficier de Grawsthorn (Salzbourg), évêque de Coire (1368-1376). E. se fit confirmer en 1371 ses droits sur l'impôt impérial de Lindau. Il mit en gage le château fort de Trimmis (1370) et le péage de la Bregaglia (1372). Chancelier du duc Léopold III, donc souvent absent de Coire, il dut confier en 1372, pour une durée de sept ans, la tutelle de l'évêché au comte Rudolf von Montfort-Feldkirch. En 1374, il s'accorda avec Hans von Reichenberg sur des fiefs et le vidomnat du val Venosta. Muté à sa demande, il fut évêque de Bressanone de 1376 à 1396.

Sources et bibliographie

  • HS, I/1, 485
  • Gatz, Bischöfe 1198, 122-123
Liens
Autres liens
e-LIR
En bref
Dates biographiques Première mention 1368 ✝︎ 1396

Suggestion de citation

Feller-Vest, Veronika: "Erdingen, Friedrich von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.06.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012592/2006-06-29/, consulté le 30.11.2020.