de fr it

Arnefridus

Cité entre 736 (?) et 746 (?), peut-être apparenté au clan de Beata, du lac de Zurich supérieur, l'abbé A. apparaît parmi les témoins de deux documents, délivrés par Beata à son couvent de Lützelau et à Saint-Gall. Moine de Reichenau, dont il dut être abbé en même temps qu'évêque de Constance (736), A. fut le premier d'une série d'ecclésiastiques qui cumulèrent ces deux dignités.

Sources et bibliographie

  • HS, I/2, 243-244